Le 14 novembre 2019, la Corée du Sud s’arrêtera : les jeunes Coréens vivront « l’étape la plus importante de leur vie, l’examen d’entrée à l’Université[1] », appelé Suneung ou CSAT (College Scholastic Ability Test).

Même s’il existe un consensus pour reconnaître la démesure de ce comportement collectif, aucune famille ne peut se permettre de ne pas jouer ce jeu sans compromettre l’avenir de ses adolescents.

Le service public de l’enseignement supérieur contribue : […] au développement de la recherche, support nécessaire des formations dispensées, à la diffusion des connaissances dans leur diversité et à l’élévation du niveau scientifique, culturel et professionnel de la nation et des individus qui la composent ; (article L 123-2).

Consultant au sein du Cabinet PAXTER et ancien directeur d’une grande école d’ingénieur, j’ai participé fin avril 2019, pour la première fois, à l’Assemblée Générale annuelle de l’AACSB, cette association privée incontournable qui accrédite les formations des business schools du monde entier. Elle s’est tenue cette année à Edimbourg et rassemblait 1300 participants, 600 institutions venant de 60 pays et une quarantaine de stands, le thème principal étant « Challenging Core Foundations ».

Les classements internationaux font désormais pleinement partie du paysage mondial de l’enseignement supérieur, par la publicité qui leur est désormais donnée et l’influence qu’ils exercent, sur le recrutement des étudiants d’une part et la stratégie des établissements d’autre part. Malgré les critiques récurrentes qui lui sont faites, le classement dit « de Shanghaï » reste dans ce domaine […]